Mise en place d’un portail électronique à accès libre à l’emploi

13 mai 2016 12:37, 15 octobre 2019 11:37

 
 
 

Partager:

Mise en place d’un portail électronique à accès libre à l’emploi

L’Office National de l’Emploi sur les pas de la révolution de la modernité. C’est ce qui justifie l’ouverture le week-end 13.05.2016, d’un atelier d’informations et d’échanges à l’intention des décideurs politiques, sociaux et professionnels, sur la mise en place d’un portail électronique à accès libre sur les opportunités d’emploi, avec l’appui du Fonds National de Promotion et de Service Social « FNPSS ». A en croire la Directrice générale de l’ONEM, Dr Angélique KIKUDI HELIAN, la mise en place de ce portail électronique fait suite au lancement officiel il y a deux mois par le Vice-Premier ministre, ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, le Prof  Willy MAKIASHI, du Programme Emploi Diplômé « PED » exécuté par l’ONEM.

Le souci dit-elle, est non seulement d’augmenter, mais aussi de potentialiser les chances des jeunes d’obtenir l’information à la base, afin de trouver de l’emploi.

Selon le VPM Willy MAKIASHI qui a ouvert les travaux dudit atelier, la révolution numérique constitue à l’heure actuelle, le tournant le plus important de l’administration moderne, pour la simple raison qu’il facilite l’innovation et opère des métamorphoses dans les habitudes et dans la manière de gérer la cité, en modernisant et en améliorant la qualité des prestations tant au niveau individuel que collectif. Fidèle à sa tradition d’excellence et toujours préoccupé à mieux servir la population congolaise demanderesse d’emploi poursuit-il, l’ONEM s’attèle à mettre en place un portail électronique à accès libre sur les opportunités d’emplois. Ce portail explique le VPM Willy MAKIASHI, facilitera à coup sûr, les opérations de recherche, e recrutement, de placement et autres en matière d’emploi sur toute l’étendue de la RDC.

Il a saisi l’occasion pour rendre hommage au Président de la République Joseph KABILA, pionner de la révolution de la modernité et de l’innovation en RDC ainsi qu’au Premier Ministre Matata pour son appui et ses orientations en matière de l’innovation dans le travail.

Le Prof  Willy MAKIASHI a en outre reconnu que le marché de travail en RDC est fortement déséquilibré et les requérants n’ont pas accès facile à l’emploi, en raison du nombre limité d’entreprises, d’offres d’emploi et des postes d’emplois à pourvoi. En effet précise-t-il, environ 80% de la population active se trouve être en dehors du marché de travail et ne savent pas à quel outil de renseignement se fier pour accéder à l’information viable sur les opportunités d’emploi.

 

Garantir l’accès libre des demandeurs d’emploi

 

Par ailleurs, le VPM Willy MAKIASHI reste conscient que le manque de travail décent, l’absence des structures d’encadrement efficaces, le manque d’un système d’information fiable sur le marché de l’emploi, la faible proportion des statistiques sur la situation d’emploi en RDC, les difficultés d’accès des jeunes à la première embauche et d’opportunités d’emploi dans le secteur formel, poussent les jeunes vers des activités sociales et marginales.

Il s’avère donc impérieux dit-il, de garantir l’accès libre des demandeurs d’emploi à l’information sur le marché de travail, à l’organisation de l’offre et de la demande d’emploi, à la formation à l’emploi selon les profils et compétences exigés, à l’observation de l’évolution du marché de l’emploi à l’aide d’un portail électronique et l’implication au mécanisme de concertation entre l’ONEM et les secteurs publics et privés sur les questions de l’emploi.

Parlant du FNPSS, le VPM MAKAISHI rappelle qu’il a pour objet social, d’appuyer l’action sociale et humanitaire du gouvernement et de servir de banque sociale. Il joue le rôle d’organe de coordination et de fiduciaire des projets sociaux. A cet effet, il a mobilisé et obtenu du gouvernement, les fonds pour la réalisation de l’étude de faisabilité sur la mise en place d’un portail électronique à accès libre, pour faciliter l’accès à l’information sur les opportunités d’emplois et la constitution des bases des données.

Prenant pour sa part la parole, Madame le Ministre des Affaires Sociales, Actions Humanitaire et Solidarité Nationale, Adèle Degbalase KANDA, a indiqué que son ministère encourage le démarrage rapide de la deuxième phase de ce projet qui avait commencé avec une étude de faisabilité appuyée par le FNPSS dans le cadre de la mise en œuvre des actions ciblées dans l’aide-mémoire signé entre le gouvernement à travers son ministre, et la Banque Africaine de développement « BAD » le 03 avril 2012.

Elle a précisé que la mise en œuvre de ce projet permettra au gouvernement de la république, de résoudre l’épineux problème du chômage qui est l’une des causes majeures de la vulnérabilité de la population, surtout des jeunes diplômés et d’aggravation de la pauvreté. Elle a également encouragé l’ONEM pour la réalisation dudit projet qui profitera à la population, en particulier celle qui fait face à la vulnérabilité et à la précarité à cause du chômage.

Pour sa part, la secrétaire, la secrétaire générale à l’Emploi et Prévoyance Sociale, Mme Angélique NZUNDU, a rappelé la mission du ministère du travail et prévoyance sociale, qui est celle de protéger les emplois existants et de rendre compte de nouveaux  emplois qui se créent. D’où l’obligation de ce ministère, d’offrir à tous, les mêmes chances face aux opportunités d’emplois qui s’offrent.


Partager: