L’Autorité de tutelle promet de plaider auprès du chef de l’Etat au profit du programme Emploi Diplômé (PED) !

14 octobre 2019 12:11, 16 octobre 2019 07:39

 
 
 

Partager:

L’Autorité de tutelle promet de plaider auprès du chef de l’Etat  au profit du programme Emploi Diplômé (PED) !

Son Excellence Madame le Ministre d’État en charge du Travail, Emploi et Prévoyance sociale, Néné Ilunga Nkulu, a effectué ce mardi 08 octobre 2019 une visite de travail à  l’Office Nationale de l’Emploi, (ONEM). Au menu : s’enquérir des réalités de cette institution sous sa tutelle.




Ses échanges avec Madame le Directeur Général de l’ONEM, Angélique Kikudi, ont essentiellement tourné sur le Programme Emploi diplômé (PED), un projet financé par la Banque Africaine du Développement (BAD) visant à intégrer les nouveaux diplômés dans les milieux professionnels. La patronne de l’emploi, Néné Ilunga Nkulu, a martelé sur la nécessité de relancer ce programme qui permettra, selon elle, “un meilleur encadrement et accompagnement professionnel des nouveaux diplômés congolais. Ceci dans la vision du chef de l’État, Félix Tshisekedi qui tient mordicus à réduire le taux de chômage en RDC”.

 

“En visitant le lieu, je m’engage à travailler pour matérialiser cette vision du chef de l’État”, a-t-elle renchéri.




Par la même occasion, la patronne de l’emploi a rassuré à Madame le Directeur Général de l’ONEM de son soutien, ainsi que celui du gouvernement congolais au programme PED qui offre un regain d’espoir aux jeunes diplômés demandeurs d’emploi.

 

Faisant d’une pierre deux coups, madame le Ministre d’État, a palpé du doigt à la direction générale, les conditions dans lesquelles s’exercent le travail par les cadres et agents de ce service public d’emploi. 




“Cette descente s’inscrit dans le cadre de la visite d’inspection de toutes les entreprises et institutions sous ma tutelle que j’ai récemment initiée” a-t-elle indiqué.

 

Rappelons que cette visite intervient après celle effectuée la semaine passée aux secrétariats généraux de l’Emploi et Travail ainsi que celui de la Prévoyance Sociale, sans oublié de l’inspection générale du Travail.



Partager: